Actu internationale

Guinée : Les victimes de la manifestation du 14 novembre

single-image

La marche du front national pour la défense de la Constitution (FNDC) s’est soldée par un bilan lourd. Trois jeunes guinéens tués par balles et plusieurs autres blessés dans la soirée d’hier, jeudi 14 novembre 2019.
Après Alpha Souleymane Diallo (16 ans et originaire de Téliré, dans la préfecture de Mali) ; Abdourahamane Diallo (19 ans, originaire de Mitty, préfecture de Dalaba), c’est un autre jeune, Amadou Oury Barry, 32 ans, originaire de Maréla (préfecture de Faranah) qui est tombé sous les balles.

Joint par téléphone, les parents et amis de Barry Amadou Oury ont dit que la victime a été blessé par balle par des agents des forces de l’ordre, alors qu’il était enfermé dans une boutique à Koloma. Conduit à une clinique située à Bomboli, Oumar sera finalement transféré à l’hôpital sino-guinéen où il a rendu l’âme.

Tué par balle à Bomboli, Abdourahamane Diallo, taxi-motard, était orphelin de père et de mère. Il exerçait la profession de conducteur de taxi-moto pour subvenir à ses besoins. Cet adolescent a été tué par balle jeudi au bord de la route à Bomboli, dans la commune de Ratoma, suite à la répression d’une marche du FNDC sur l’autoroute Fidel Castro.

Selon sa tutrice Maimouna Barry, le jeune homme était venu porter secours à une dame qui avait besoin d’aide quand il a été fauché par une balle qui ne lui a laissé aucune chance de survie.
« Il a été tué où il s’était rendu pour aider une dame à fermer sa boutique à Bomboli. C’est là que des hommes en uniforme qui roulaient en sens inverse à bord d’un véhicule sont arrivés sur les lieux pour faire des tirs de sommation. Et puis soudain, un autre agent est descendu du véhicule pour lui tirer une balle » a-t-elle raconté .

Le frère de la victime qui a participé au transport du corps à la morgue d’Ignace Deen a été mis aux arrêts et conduit à la direction centrale de la police judiciaire, selon dame Maimouna Barry, pour des raisons qu’elle dit ignorer.

Ce vendredi 15 novembre 2019, tout était à la normale du côté de Hamdallaye pharmacie jusqu’à  ce qu’un jeune soit touché par balle juste au niveau de la cuisse.

Selon plusieurs sources concordantes , il s’agit de Mamadou Mouctar Diallo, 19 ans élève en classe de 12ème année à Hamdallaye dans la commune de Ratoma. Il aurait succombé à sa blessure à l’hôpital sino-guinéen.

Par Mamadou Alimou Diop pour couleurguinee

 

 

 

Laissez un Commentaire

Your email address will not be published.

Articles Connexes