Actu

Guinée : La CENI et le fichier électoral : les dés sont jetés

single-image

Alors qu’on s’attendait au lancement d’un appel d’offre, dans les règles de l’art, pour le recrutement d’un opérateur pour l’assainissement du fichier électoral, la Commission électorale nationale indépendante a pris contact avec 7 operateurs techniques pour leur demander de soumissionner pour ce travail. Une démarche qui embarrasse les opposants au premier chef. Ils soutiennent qu’il y a problèmes.

Cette injonction est faite aux 7 operateurs, par la Ceni dans une correspondance qu’elle a signée le 17 mai. Les soumissionnaires n’ont que 15 jours pour préparer les dossiers de candidatures alors que la loi électorale stipule que cette démarche de la CENI doit intervenir 45 jours avant la date du dépôt des documents.  Sauf autorisation du ministère des Finances.

C’est déjà un pas de dissonance relevé dans le processus électoral par la CENI soutiennent des juristes. C’est la réponse à ceux qui disent « pourquoi ne pas opter pour un appel d’offre ouvert ? ».

L’autre question qui attend une réponse est la suivante ? c’est que va faire la Ceni face à l’injonction de l’opposition qui demande que tous les guinéens repassent devant les Commissions administratives de révision des listes électorales. Pour épurer le fichier, considéré comme un mauvais fichier.

                                                                                                              Idrissa Sow pour couleurguinee

Laissez un Commentaire

Your email address will not be published.

Articles Connexes