Dans un décret lu sur les ondes des médias publics le vendredi 24 mai, le Président Alpha Condé a signé le décret portant statut particulier des huissiers de justice de Guinée. Le président de la chambre nationale des huissiers de justice de Guinée maître Sory Daouda CAMARA salue l’initiative. Mais, ce samedi, il prévient que ça ne suffit pas pour lever la grève.

Il dit que les prochains jours, la chambre va examiner ce statut pour voir s’il est conforme à celui exigé par les huissiers de justice. Maître Sory Daouda Camara dit qu’en attendant, la grève va se poursuivre.

Un autre élément qui va peser sur la balance, c’est le point relatif aux arrestations arbitraires dont certains de leurs membres sont victimes. Il faut que ça cesse, dit-il. Et puis, le point relatif à l’exécution des décisions de justice, les huissiers disent qu’ils sont sensibles à ce point. Ainsi, c’est de l’appréciation de ces points que dépendra la fin de la grève des Huissiers de Guinée prévient Maitre Sory Daouda Camara.

                                                                                                Mamady Cherif pour couleurguinee