Le Mouvement National pour le Développement MND a vu le jour ce lundi 27 juillet 2020. Le lancement a eu lieu au siège situé à Lambanyni dans la commune de Ratoma. Docteur Ousmane Doré, ancien ministre de l’économie et du plan est le président de cette nouvelle  formation politique.

« Après avoir fait le constat amer du retard considérable qu’accuse notre pays sur le plan du développement socio économique, en dépit de son énorme potentiel naturel et humain le pays peine encore à se frayer un chemin pour l’émergence économique, après plus de 60 ans d’indépendance politique, aujourd’hui au sein de Cedeao, notre pays en terme de PIB, nous occupons la 8 ème place sur les 15 Etats. Sur le plan des indicateurs indice de développement humain qui inclut les facteurs humains, la dessus, le rapport des Nations Unies nous classe 174 ème sur les 188 pays qui sont notés dans ce rapport de développement humain. Une situation qui n’est pas acceptable. Nous avons aussi noté une société qui a été fracturée par les inégalités sociales. Nous assistons aussi à des fléaux qui minent notre société. Nous avons la corruption, l’impunité, le repli identitaire, la mal gouvernance…» a-t-il dénoncé.

À son tour, Moussa Camara, le responsable de la communication du MND a décliné des objectifs de cette nouvelle formation politique.

« Promouvoir le développement, la bonne gouvernance et le respect des principes de démocratie basés sur la liberté, la justice en vue d’assurer le bonheur et la prospérité de nos populations » dit-il.

Docteur Ousmane Doré a aussi déploré la situation sociale et politique actuelle de la Guinée.

« Nous assistons à une polarisation même de la vie politique, une ethnicisation du débat politique et le tout conduisant à des manifestations sans cesse populaires qui sont parfois émaillées de violences et de morts d’hommes. C’est ce parcours très peu reluisant de notre situation socio économique qui d’ailleurs a fait naître des frustrations et même une impatience au niveau des populations qui sont devenues après tout source de manifestations, de mouvements socio politiques » estime-t-il

           Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.info