dav

De nos jours, l’orientation des jeunes sur le chemin de la réussite doit être une préoccupation primordiale des parents et aussi à l’échelle de nos dirigeants. C’est-à-dire l’Etat.

Malheureusement, on constate avec amertume qu’une bonne partie de cette jeunesse, qui était prédisposée à un avenir radieux bascule sans raison dans la délinquance juvénile.

Les causes principales sont bien simples.

  • L’accès aux médias (télévision, radio, internet) sans contrôle parental
  • L’usage de la drogue et la consommation de l’alcool en milieu scolaire, plus fréquent dans les écoles publiques, de la ville de Conakry, par manque de suivi.
  • Cette triste réalité a un impact réel et désolant, dans l’évolution socio-politique et économique de notre pays. Car quels que soient les plans de développement élaborés dans le pays, si les ressources humaines qui doivent accompagner le processus fait faillite, on se penche vers l’échec. On dit toujours que la jeunesse est l’avenir d’un pays.
  • La bonne éducation d’une jeunesse consciente passe par la rigueur, la discipline et l’instruction pour tous.
  • Les meilleurs parents, ce sont ceux qui luttent pour la bonne éducation de leurs enfants
  • Les bons dirigeants dans un pays, ce sont ceux qui mettent en priorité la bonne éducation de sa jeunesse.
  • Un pays pauvre en ressources naturelles par émergence et riche en ressources humaines est en voie de développement. Par contre, un pays riche en ressources naturelles, sans ressources humaines qualifiées est appelé à sombrer dans le chaos

                                                   Par Fatoumata Batouly Diallo pour couleurguinee