Le FNDC rappelle que ce principe fondamental pour garantir la démocratie et l’Etat de droit dans nos pays doit avoir un caractère général, non sélectif et applicable à toute forme de coup d’État qu’il soit militaire ou civil dont celui perpétré en Guinée le 22 mars 2020.

FNDC_Communiqué N°126 (1)

 

Facebook Comments