Fidèle à sa Constitution qui lui prescrit en son article 21 la résistance à
l’oppression, il s’est levé avec courage pour dire non, et mille fois non plutôt qu’une, à cette forfaiture. Il a bravé les balles des forces de l’ordre qui ont arrêté massivement, tiré aveuglément, molesté cruellement, tuant au moins 10 personnes et blessant par balles plusieurs
dizaines.
Le FNDC appelle à intensifier les manifestations demain lundi 23 mars et mardi 24 mars 2020 avec pour objectif ultime le départ du dictateur Alpha Condé qui est devenu illégitime. Le FNDC invite les citoyens à se mobiliser massivement aux carrefours et ronds�points de leurs quartiers d’où partiront les manifestations