Actu

Guinée : Le maitre coranique, présumé violeur est au PM3

Le Mardi 19 mars, quelques heures après l’interpellation du maitre coranique identifié comme étant le présumé violeur d’une fille de 14 ans, nous nous sommes rendus à Hamdallaye, secteur Kakimbo pour en savoir davantage sur lui. De nombreuses personnes interrogées n’ont pas souhaité aborder le problème. Ils disent que c’est « gênant ».

Mais, une connaissance du maitre coranique, lui aussi rompu à l’islam, a accepté de délier la langue. « Il s’appelle Mamadou Sanoh. C’est un très bon maitre coranique. Mais, ce qu’on dit de lui, est gênant. Soubhannallahi ! J’ai appris qu’il est très sévère avec les apprenants dans son foyer. Qu’il les chicote. Ce qui n’est pas un principe de l’Islam ».

Hadja Idrissa Bah, la présidente du club des jeunes filles leaders de Guinée est la brave qui, avec son équipe, a réussi à faire arrêter ce suspect. Il médite actuellement à l’Escadron mobile PM3 de Matam. Ce mercredi, les parents de la fille dont on ignore pour l’instant l’identité vont formellement se soumettre à un interrogatoire. Pour connaitre ce que leur fille a subi.

Selon des témoins, elle aurait perdu sa virginité lors de la violence présumée qu’elle a subie. « Nous allons l’amener ce mercredi à l’hôpital pour voir son état » a dit à la presse Hadja Idrissa Diallo. Selon des témoignages concordants, c’est au quartier ratoma, secteur Kakimbo que ce maitre coranique a abusé de cette fille de 14 ans. L’acte s’est passé le 17 mars à 22h30. Selon des témoins qui suivent le dossier, ce présumé violeur est récidiviste. Il aurait commis un acte pareil sur une autre fille de ce secteur. L’affaire avait été étouffée.

Cette fois-ci, après l’acte, il a été arrêté et placé en détention à l’Escadron mobile de Hamdallaye. Mais, selon des sources proches du dossier, il a été libéré on ne sait par qui et comment. Hier mardi, tôt le matin, à la surprise générale, il a été vu devant son foyer coranique. C’est ainsi que des citoyens ont ameuté la presse. Indiquant que le violeur a quitté l’Escadron mobile pour son domicile.

Un reporter de Couleurguinee s’est rendu à l’Escadron mobile de Hamdallaye le mardi 19 mars pour en savoir davantage sur les conditions de la libération de ce détenu. Il a été reconduit. « Vous avez rendez-vous avec le chef ? Appelez-le » a laissé entendre l’agent de garde.

L’officier appelé Cyborg, le commandant de cet escadron est difficile à joindre. Toutes les tentatives pour l’avoir au téléphone ont été vaines. Mais, le présumé violeur, lui, a passé sa première nuit au PM3. Au PM3 aussi, nous avons tenté d’avoir un contact avec l’accusé pour sa version des faits. Mais, impossible, avant son audition préliminaire nous a-t-on dit. Ce mercredi, un autre cas d’un violeur en série défraie la chronique à Conakry. Lui, il utilise une technique exceptionnelle difficile à narrer selon ceux qui ont vu la vidéo. Lui aussi est entre les mains de la loi.

                                                                                Al Ramadan Cissé pour couleurguinee

Laissez un Commentaire

Your email address will not be published.

Articles Connexes