Le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes était ce lundi devant la presse. Pour faire le bilan de son département. M. Mouctar Diallo a commencé par rappeler la politique nationale de la jeunesse dont une des qualités aura été le plan stratégie de développement de la jeunesse. Il a rappelé que la Guinée a obtenu un financement à travers le Plan National de Développement Économique et social (PENDS) qui a permis de promouvoir des programmes de jeunes. Il a cité le Programme National d’insertion sociale et économique des Jeunes (PNISEJ), le programme booster les compétences pour l’employabilité des jeunes (BOCEJ), dont l’accord de financement a été signé avec la Banque Mondiale le 30 septembre 2014.

Le ministre Mouctar Diallo a aussi dit que le Président Alpha Condé a favorisé l’avènement d’une jeunesse active. Il a précisé que dans le domaine de la jeunesse et des activités sociales et éducatives, 92712 jeunes ont été ciblés dans des activités de communication pour le changement de comportement. Dans ce lot, 13 600 jeunes ont été formés, rappelle-t-il, dans le cadre de la santé sexuelle et reproductive. On a assisté à l’avènement de 13 espaces jeunes, 8 centres conviviaux et des kiosques de santé.

Autre bilan, le ministre Mouctar Diallo a évoqué les 885 animateurs sociaux éducatifs formés partout en Guinée. Il en résulte 17 centres d’animations pour la paix dans les 17 maisons de jeunes et équipements pour ces centres. 2 200 jeunes ont participé à la consultation nationale de la jeunesse appelée ‘’Nos Jeunes ont du Talent’’ qui s’est déroulée sur l’ensemble du territoire national pendant 3 mois. Et ce n’est pas tout, selon le ministre, parce que 15 000 jeunes ont été mobilisés pour la campagne de lutte contre la fièvre Ebola.

Plus loin, le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, a clairement précisé que dans le domaine de la promotion de l’emploi jeune, 2 200 jeunes sont formés et qualifiés dans différents corps de métier (coiffure, couture, broderie, menuiserie, mécanique, chaudronnerie, électricité, pâtisserie, plomberie, maçonnerie, teinture, froid et industrie) à Conakry, Boké, Kindia, Mamou, Labé, Kankan, Kissidougou, N’zérékoré et Magenta. À cela s’ajoute, le recrutement de 480 jeunes diplômés formés et déployés dont 181 filles pour appuyer les collectivités dans les domaines de santé, éducation, développement communautaire.

                                                                          Aissatou Alhassane Diallo pour couleurguinee