Ce vendredi, Boubacar Barry, le ministre du commerce et Commissaire Diakaria Camara, le Directeur Central de la Sécurité Routière ont dévoilé les mesures envisagées. Pour rendre efficace l’état d’urgence décrété par le Président Alpha Condé

« Concernant les marchés, le directeur National du commerce international est déjà en relation avec les directeurs communaux ici à Conakry et les directeurs préfectoraux. Je crois qu’il est prévu une rencontre d’ici lundi avec les administrateurs des marchés pour pouvoir prendre des dispositions et expliquer aux populations les biens fondés des mesures de sécurité à prendre et des distances de sécurité à respecter >> a dit le Ministre du commerce

Pour ce faire, Boubacar Barry estime que la tâche ne sera pas facile

« Mais, vous savez, c’est extrêmement compliqué dans un pays comme le nôtre vu les attitudes que nous avons et vu que la population vit au jour le jour. Donc il n’y a que les mesures de sensibilisation qui peuvent porter fruit à ce niveau. On a demandé à tous les opérateurs qui ont des espaces de vente de mettre des kits de lavage de mains en place. Dans les marchés, vous pouvez faire pareil, mais là c’est une question de confiance car vous pouvez mettre des kits et que les gens ne se lavent pas les mains. Donc, une fois de plus il faut sensibiliser » a-t-il ajouté

Parlant de l’approvisionnement des citoyens en produits alimentaire,  Boubacar Barry rassure.

« Nous avons des stocks en ce qui concerne le riz, l’huile, la tomate, l’oignon…. Le stock existe. Vous savez, on en consomme et on renouvelle. Si le processus continue comme ça, nous n’avons aucune crainte à moins que la pandémie ne se développe de plus en plus dans les pays importateurs en Guinée comme la Thaïlande, la Chine, le Vietnam, l’Inde » a-t-il dit.

Le Directeur central de la sécurité Routière Commissaire Diakaria Camara a aussi dévoilé ses batteries

« Depuis ce matin, j’ai instruit les commissaires spéciaux de sécurité routière de prendre toutes les dispositions pour faire respecter la décision de l’autorité supérieure. On ne badine pas avec ça, on a dit 3 personnes dans les véhicules. Que ça soit taxis ou personnels. On est prêt à exécuter ces instructions

Alors à quoi s’expose quelqu’un qui passe outre ce règlement ?

« Comme la décision vient d’être prise pour le moment on est entrain de sensibiliser les gens. Mais, à partir de la semaine prochaine, quiconque transgresse, nous le verbalisons » a-t-il fait savoir

En ce qui concerne le transport inter urbaine, motos et tricycle, Commissaire Diakaria Camara dit n’avoir aucune réponse pour le moment  à ce sujet. Il était justement au ministère des transports pour prendre des instructions à ce sujet  nous a-t-il confié.

                                                                                                      Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.info