Désormais, toute importation de cartouches de chasse est considérée comme un crime de lèse-majesté. C’est le condensé d’un décret présidentiel rendu public hier à la télévision nationale. Les ministres de l’administration du territoire et de la décentralisation, celui de la sécurité et de la protection civile, la direction générale des douanes et le haut commandant de la gendarmerie nationale sont chargés de barrer la route à tout contrevenant. Les chasseurs, les sages qui font usages des cartouches (lors des mariages et autres rituels) doivent à présent changer de fusil d’épaules.

Par couleurguinee