Les femmes membres du front national pour la défense de la constitution FNDC comptent prendre part à la manifestation du 20 juillet prochain.

Hadja Maimouna Bah Diallo présidente des femmes de ce front est revenue ce mercredi sur les biens fondés de cette décision :

« Nous voulons le départ pure et simple du président de la République. Parce qu’il a prouvé par tous les moyens possibles qu’il est illégitime de diriger ce pays. Il a tripatouillé la Constitution et a été à la base de la modification de la Constitution » soutient-elle.

Cette femme dit qu’elles ont les mêmes revendications que les hommes.

A la question de savoir comment elles comptent mobiliser les femmes pendant cette période de crise sanitaire, elle répond.

« Nous sommes sur le terrain. On est en train de mobiliser et de sensibiliser tous les militants du FNDC. La Guinée n’est pas une première, ça manifeste partout dans le monde même à côté de chez nous ici. Nous, nous pourrons tenir en compte les mesures barrières. Tout le monde aura sa masque et nous pourrons autant que possible respecter la distanciation. Donc, ce n’est pas un problème. On ne peut pas attendre jusqu’à la fin de coronavirus parce que le président, lui, c’est dans ça, qu’il profite pour dérouler son agenda. Il fait ce qu’il veut. Et il a utilisé cette maladie pour cette mascarade électorale » entonne cette militante de l’Ufdg

Elle a demandé aux citoyens guinéens de sortir le 20 juillet.

« Toute personne épris de paix et de justice qui veut voir la démocratie vivre dans notre pays doit se lever pour joindre le FNDC, pour chasser Alpha Condé du pouvoir » A-t-elle conclut.

Par Aïssatou Diallo pour couleurguinee