Repondant à des questions des parlementaires français, le ministre des affaires étrangères Jean Yves Le DRIAN a exhorté les autorités guinéennes à faire la promotion de la démocratie et l’état de droit.
Cette sortie du chef de la diplomatie française est bien accueillie au Front National pour la Defense de la Constitution.

Abdoulaye Oumou SOW, le chargé de la communication du front estime que c’est la lutte du front qui est en train d’être reconnue.
“C’est logique que la France se prononce ainsi. C’est un état de droit. C’est ce qu’il prône. C’est le couronnement de la lutte qui est en train d’être menée par le peuple de Guinée à travers le FNDC. Tous les états épris de justice et de démocratie, respectueux des droits humains ne peuvent pas accepter ce qui s’est passé ici le 22 mars” dit-il

Au Rpg arc-en-ciel, on estime que ce n’est pas au chef de la diplomatie française de faire des jugements sur la Guinée. Patrice Seny CAMARA est membre du bureau politique national du Rpg arc-en-ciel.

“C’est le droit des amis et des partenaires de faire des recommandations mais ce n’est pas leur droit de faire des jugements. Je crois que le peuple de Guinée s’est exprimé sur le référendum du 22 mars. Nous prenons acte de ces propos. Pour nous, il n’ y a rien de dramatique à cela” dit cet acteur de la mouvance présidentielle

Abdoulaye Oumou SOW, trouve que cette sortie vient à point nommé. Il exhorte les opposants au changement de la constitution d’intensifier la lutte.

“Cette élection n’en n’était pas une. C’était un simulacre et aujourd’hui le peuple l’a rejetée et le peuple compte déjà le 20 juillet montrer que le président Alpha Condé a parjuré et le chasser du pouvoir. Le peuple de Guinée est dans cette lutte perpétuelle pour recouvrer sa liberté et cette lutte c’est une raison de plus de la mener jusqu’au bout” complète-t-il
Cette sortie de Jean Yves LE DRIAN intervient à quelques jours de la reprise des manifestations de rues annoncées par le FNDC pour exiger le retrait de la nouvelle constitution.

                                                               Par Mamady Cherif pour couleurguinee