Le bilan des tirs sur le cortège funèbre lundi à Bambeto a été revue à la hausse. Dans un communiqué publié dans la soirée du 4 novembre, le ministère de la sécurité et de la Protection civile parle de 2 morts : Abdoul Rahim Diallo, tailleur et Mohamed Sylla, élevé.

Ce mardi 5 novembre, on apprend qu’un des blessés par balle a rendu l’âme. Cherif Bah, élevé a succombé à ses blessures. L’information a été confirmée par sa famille.

Ces trois victimes du cortège funèbre du lundi 4 novembre sont à la morgue du CHU Ignace Deen. Cela fait 14 victimes des manifestations depuis le 14 octobre.

Par couleurguinee