Actu

Guinée: Un institut de recherche dépose une plainte contre le Ministre Mouctar Diallo

single-image

L’Institut de recherche sur la démocratie et l’état de droit en Guinée a animé ce mardi une conférence sur le thème : » »Plainte contre Mamadou Mouctar Diallo président du parti politique NFD ». Maitre Souleymane Baldé est l’avocat de ceux qui ont porté plainte contre le ministre de la jeunesse.

« Nous avons déposé une plainte contre le ministre Mamadou Mouctar Diallo au tribunal de première instance de Dixinn selon l’article 507 du code pénal. Monsieur Mamadou Mouctar Diallo a dit qu’il connait des jeunes qui détiennent des armes au niveau de l’axe. Donc, la plainte qui a été déposée contre lui, c’est antérieur à sa nomination au sein du gouvernement. Donc, ses actions ne bénéficient pas de règles de juridiction » a dit cet avocat

Madame Safiatou Diallo, au nom de laquelle la plainte a été déposée, est mère de deux enfants qui ont été tués lors des manifestations : « J’ai vu mes deux enfants morts. Ils ont tué le premier et après le deuxième. Je veux juste savoir qui est l’assassin de mes enfants. C’est pourquoi, je suis là. Ils ne savaient pas ce que Ismaïl et Boubacar Bah allaient faire pour moi. Ils tuent les gens comme un chien. C’est tout ce que je veux savoir, l’assassin » a-t-elle dit les yeux voilés de larmes. Mamadou Cellou Bah le frère des deux victimes s’est exprimé aussi :

« Comme le ministre Mouctar Diallo a dit qu’il connait ceux qui détiennent l’arme, maintenant on est venu pour qu’il nous aide à connaître celui qui a tué nos frères parce que ma maman quand elle se rappelle de mes frères elle se met à pleurer et vous savez bien combien de fois une maman aime ses enfants » a dit Mamadou Cellou Bah, frère de ces deux jeunes victimes.

Mamadou Cire Diallo, le coordinateur général du conseil de Ratoma et membre du mouvement des jeunes de l’axe Hamdallaye- Bambeto n’a pas dissimulé sa colère :

« Le souci, c’est que Monsieur Mouctar Diallo était hier avec nous et ensemble on a organisé des manifestations dans lesquelles il y a eu des morts. Des jeunes ont été arrêtés, il était dans les différents tribunaux pour défendre ces jeunes avec les avocats. Nous étions avec lui au premier rang. Avec Monsieur Mouctar Diallo, nous n’avons pas organisé qu’une seule manifestation. Nous ne pouvons pas dénombrer le nombre de manifestations qu’on a organisées. Donc, nous voulons que vous nous aidez à ce que Monsieur Mouctar Diallo nous montre ces jeunes armés » a dit Ciré Diallo

                                                                                                            Par Aissatou Diallo pour couleurguinee

 

 

Laissez un Commentaire

Your email address will not be published.

Articles Connexes