Pendant la saison de pluie, certains quartiers de Conakry sont complètement envahis par les eaux de ruissellement qui bloquent toutes les issues et parfois qui causent de sérieux problèmes aux citoyens. C’est le cas du quartier « Belle-vue marché », situé dans la commune de Dixinn. Cette concession que vous voyez sur l’image se trouve dans ce quartier.

Dans cette concession qui abrite de nombreux locataires, il n’y a aucun espace qui ne soit  occupé par l’eau. La cour est complètement inondée. Les gens se baignent dans ces eaux durant toute la saison des pluies.

Madame Camara M’Mah Savané habite dans cette concession depuis des années. Elle explique son calvaire.

« Quand il pleut, la cour est complètement envahie par l’eau. On passe tout notre temps dans la chambre. Il y a l’eau de toilette qui vient se mélanger à l’eau de pluie, on ne sait plus quoi faire. On a appelé le chef de quartier, on est parti à l’habitat mais pour le moment rien. Vraiment on souffre, on demande aux autorités de nous venir en aide. Il n’y a pas des fosses, tout est barré. On veut même quitter ici, mais on n’a pas les moyens. Nos maris ne travaillent pas et le loyer est cher. Moi, je vis avec mes 4 enfants dans une chambre et salon. Le salon est trop restreint, il n’y a pratiquement pas de place, je dors avec eux dans la chambre. Quand il pleut, je suis obligée de les faire monter sur le lit et moi je reste à terre avec mon mari » a-t-elle fait savoir.

Diallo Aïssatou est la fille du propriétaire de la dite concession, elle est veuve. Et depuis qu’elle a perdu son mari, elle vit dans cette concession avec ses enfants. Elle accuse une famille voisine d’être à l’origine de cette situation. Selon elle, c’est cette famille qui a bloqué le passage de l’eau.

« Tous ceux qui sont là sont nos locataires. Ça fait presque 12 ans on est dans ça. Mais c’est une seule famille qui nous a bloqués. Cette famille dit que l’eau ne passe plus par sa concession alors que tout le monde sait que c’est par là que l’eau a l’habitude de passer. Le chef de quartier est venu mais il a été corrompu. Ceux de l’habitat aussi sont venus, ils ont vu effectivement que c’est par là que l’eau a l’habitude de passer, mais ils nous ont dit que l’eau ne passe plus par là-bas, de chercher d’autres canaux d’évacuation. Maintenant, comme on n’a pas où se plaindre, on s’en remet à la volonté de Dieu puisque c’est un musulman et il va mourir un jour » a-t-elle indiqué.

Depuis quelques jours, une entreprise locale du non de EGTC travaille dans le quartier Hafia pour ouvrir des voies servant à l’évacuation des eaux. Boubacar Barry dit que cette situation n’arrange que ceux de Hafia et non ceux qui sont à Belle-vue marché.

« Les canaux d’évacuation qu’ils sont en train de mettre là, ça arrange particulièrement le quartier Hafia. Nous, nous sommes de l’autre côté des rails. Évidemment ça diminue le volume d’eau qui a l’habitude de passer chez nous parce qu’avant ça traversait les rails. Mais, s’il n’y a pas eu des fosses à Belle-vue ici, quittant les rails, allant rejoindre l’autre carrefour, nous on ne sera pas arrangé. Donc, si on ne trouve pas de solutions pour faire des caniveaux, ça ne peut pas marcher puisque les voisins, chacun ne veut pas que l’eau passe par chez lui pour aller rejoindre les canaux d’évacuation » a-t-il souligné.

Par Mamadou Bailo Diaguissa Sow pour couleurguinee

Facebook Comments