L’Union fulbhé de l’Australie, est une union composée de plusieurs groupements de personnes originaires  de la Guinée mais aussi des pays  limitrophes basés en Australie. C’est des citoyens qui œuvrent dans l’humanitaire. Ils apportent des soutiens aux Guinéens partout où ils se rendent compte que leurs compatriotes ont des difficultés. Cette fois-ci, ils se sont tournés vers les personnes victimes des violences lors des manifestations politiques.

Oumar Kanna Diallo, activiste  de la société civile guinéenne et président d’une ONG appelée, « Association Guinéenne pour la transparence »  est le contact de ces humanitaires en Guinée. A chaque fois que le besoin se présente dit-il, on passe par lui pour acheminer des dons aux communautés dans le besoin « Pour cette fois-ci, c’est un don qu’ils apportent à nos populations qui ont été victimes des violences politiques. Ils ont envoyé de l’argent pour acheter des vivres à distribuer avec des enveloppes destinés à certains victimes » a t-il expliqué.

Pourquoi le choix a été porté sur les personnes ayant été victimes de violences politiques pendant que le pays est frappé par la pandémie du coronavirus, Oumar Kanna Diallo repond « Vous savez en ce moment là,  même ceux là qui travaillaient en temps plein, ont des difficultés de joindre les deux bouts, à plus forte raison des personnes parfois qui sont alitées à la maison parce que soit leurs enfants ont reçu des balles, ils ont été tués ou bien eux même ils ont été handicapés à vie. Donc, ceux-là, qui sont à la maison, qui ne trouvent rien à manger ; c’est le bon moment de soutenir ces personnes, c’est le bon moment de penser à ces personnes là, nous voyons à travers le monde entier, les activités tournent au ralenti. Donc les gens se demandent quoi manger et ensuite on pense à la pandémie » a-t-il expliqué.

Oumar Kanna Diallo dit qu’après avoir discuté avec les donateurs, ils ont jugé nécessaire d’acheter des sacs de riz afin que les personnes identifiées puissent avoir un sac plus un certain montant « Le partage a été fait en commun accord avec les donateurs. Nous en avons discutés avec eux, nous avons identifié une trentaine de personnes. Le montant qui a été alloué, qu’ils ont envoyé, on a fait le partage, on a vu qu’en achetant les vivres, chaque victime peut se procurer un sac de riz plus une enveloppe de 200.000fg » a-t-il fait savoir.

Le remise a commencé ce mercredi au quartier Da-es-salam, dans une école primaire.

Mariama Djouldé Sow, est une des personnes bénéficiaires «  Je remercie du fond du cœur les donateurs »

Oumar Kanna Diallo rappelle que  l’Union foulbhé n’est pas à sa première expérience ; lorsqu’il y a eu l’éboulement du côté de Dar-es-Salam, cette union avait apporté des vivres et des moyens aux personnes sinistrées. C’est fut le même cas avec les déguerpis de Koporo et Dimess. Il ajoute qu’il y a des gestes que cette Union foulbhé de l’Australie font qui ne sont pas connus, c’est notamment à l’approche de chaque fête de Tabaski, elle apporte des soutiens à ceux qui n’ont pas les moyens, pour qu’ils puissent au moins trouver de quoi manger le jour de la fête.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.info