Un jeune guinéen a été attaqué par des Marocain qui lui ont arraché son téléphone après l’avoir tabassé. La scène s’est passée dans un village agricole situé à 33 Km d’ Agadir. Se connaissant presque tous dans ce petit village, les camarades de la victime ont pris l’initiative de le venger, parce que la police ne va jamais traiter un tel problème s’il s’agit d’un migrant subsaharien explique un témoin.

A l’heure où je vous parle, c’est tous les Noirs qui sont menacés ici confie ce Guinéen. Pendant ce temps, en Libye, 30 migrants clandestins seraient dans une situation non souhaitables. C’est le prix à payer pour la traversée vers le Maghreb. Les candidats sont exposés à toutes sortes de sévices. Certains y laissent leurs vie, d’autres parviennent à rejoindre l’autre rive. Ainsi va la vie.

De Barcelona, par Aliou Safiatou Diallo pour couleurguinee