Ce jeudi, on en sait un peu plus sur l’incendie qui a consumé les bus de la société Albayrac de Turquie. La directrice de Communication de cette société a déclaré ce matin à Conakry qu’il ne s’agit pas d’un incendie criminel, contrairement à ce que d’autres ont cru. Canan Sahbaz dit que l’incendie est venue de l’extérieur du dépôt.

Ce sont des femmes brûleuses de noix de palme qui auraient allumé un feu à proximité,  à l’arrière-cour. Et ce sont des étincelles de ce feu qui auraient provoqué l’incendie qui a consumé trois bus.

Canan Sahbaz a annoncé  que des dispositions ont été prises pour que ce genre d’accident ne se reproduise plus. Mais, ce feu est un coup dur pour les usagers et pour cette société. Surtout par ces temps de flambée des prix du transport à Conakry.

Par Ramatoulaye Sy Savané pour couleurguinee