L’insécurité refait surface dans la commune urbaine de Kankan. Dans la nuit du mercredi 8 au jeudi 9 juillet 2020, aux environs de 22 heures, des hommes armés ont attaqué un propriétaire de pharmacie à son domicile. Ils lui ont tiré deux balles au niveau des pieds à l’aide d’une arme de fabrication locale. Cependant, les assaillants n’ont rien emporté. Le pharmacien a été  à l’hospitalisé au camp Soundjata Keïta.

Lancine Condé, marié à une femme et père de deux enfants a frôlé la mort.

« J’ai travaillé dans ma pharmacie jusqu’à 18h, ma grande sœur m’a appelé et dit d’aller la chercher au quartier Kankan-Coura. Après là-bas, à mon retour, j’ai garé ma moto puis, j’ai entendu des coups de feu, les gens sont sortis pour me demander, je leur ai dit que j’ai reçu des balles aux pieds. Ensuite, j’ai appelé mon ami qui est infirmier, il est venu et on m’a conduit à l’hôpital » A-t-il raconté.

Ce Pharmacien demande aux autorités de veiller sur les citoyens et leurs biens « Par rapport à cette attaque, je veux demander aux autorités de nous aider, parce que la population est dans l’insécurité. Selon notre remarque, ils ont utilisé une arme de fabrication locale, parce qu’il y avait des petites boules » A-t-il dit.

Les quidams n’ont rien emporté mais se sont volatilisés dans la nature. Depuis la levée du couvre-feu à l’intérieur du pays, l’insécurité est devenue récurrente dans la commune urbaine de Kankan, les citoyens lancent un cri de cœur, notamment les propriétaires de boutiques et magasins, aux autorités locales afin de les protéger

Par Mariama Tata Diallo pour couleurguinee