L’insécurité prend de l’ampleur dans la commune urbaine de Kindia. Un vendeur de téléphone au marché CFAO a été attaqué à domicile dans la nuit de dimanche 10 mai 2020 par huit  bandits lourdement armés. Les bandits n’ont blessé aucun membre de la famille. Ils ont emporté une somme de 1 million francs guinéens.

C’est aux environs de 20 heures que Boubacar Diallo, commerçant reconnu au grand marché de Kindia a reçu la visite des hommes cagoulés armés dans sa cour. Les bandits ont mis au respect les membres de la famille avec l’arme au poing avant de fouiller les coins et recoins de la maison « C’est hier dimanche que j’ai été victime d’une attaque à main armée par les bandits à tapioca chez moi. Mes enfants et moi, les bandits sont venus et directement ils ont foncé dans la cour. Ils étaient au nombre de 8, tous cagoulés et lourdement armés, ils m’ont attaqué, en me faisant rentrer à la maison, dans ma chambre, ils ont tout fouillé pensant que j’ai envoyé de l’argent dans un carton de glacière que j’ai acheté  hier au marché. Dès que nous sommes rentrés dans la maison, ils m’ont dit d’envoyer l’argent que j’ai transporté dans le carton. Je leur ai dit que je n’ai pas d’argent à la maison. Ils m’ont menacé à l’aide de leur fusil en me fouettant au dos à l’aide d’un câble en fer. Comme j’avais peur d’être tué, J’ai fait sortir dans l’armoire une somme de 500 mille et ils ont pris 500 mille dans la chambre de ma femme. Actuellement, il y a l’insécurité qui règne dans la ville de Kindia, je demande aux autorités de nous protéger sinon ce n’est pas bon, les bandits se sentent libres pour commettre des bêtises dans les quartiers, surtout ici à tapioca en cette période de couvre-feu. On ne sait même pas qui nous attaque parce qu’ils sont tous cagoulés » Explique la victime.

Ces derniers temps, plusieurs citoyens de Kindia ont été attaqués par des bandits cagoulés et armés. Aucune arrestation n’a encore été effectuée.

Par Bountouraby Dramé, Kindia pour Couleur Guinée