Les attaques à main armée sont devenues récurrentes à Kindia. Une boutique orange money a été attaquée ce weekend par trois bandits armés. Ils ont emporté plus de 70 millions de francs guinéens.

C’est au quartier Yeolé, carrefour Kondébougni qu’un boutiquier orange money a été attaqué par trois bandits cagoulés. Interrogé ce lundi, la victime a donné des explications

« C’est aux environs de 22 heures, j’étais assis dans la boutique, un homme est venu me demander s’il y a retrait, je lui ai dis oui. Il m’a dit attends je vais informer mes amis. Il est sorti, à son retour dès qu’il a ouvert la porte, il a mis un cagoule, il était accompagné de deux autres. J’ai commencé à crier, c’est ainsi qu’un d’entre eux m’a pointé son arme en me disant si tu cris , je te tue. L’autre a dit c’est toi qui fait, s’il cri maintenant tue-le. Comme ils étaient trois, deux peulhs et un soussou, les deux sont partis fouiller le comptoir et ils ont pris tout notre argent. Ce que j’avais compté, c’était 70 millions, mais il y avait d’autres dont j’ignore le montant. Ils ont tout emporté plus 15 téléphones Androïdes. Nous n’avons rien à dire si ce n’est que demander aux autorités de nous aider.

Chaque jour des citoyens sont soit tués ou volés. Elles doivent nous aider à mettre fin à ces attaques Nocturnes » A-t-il expliqué.

Depuis la déclaration de l’épidémie à coronavirus, les attaques à main armée sont devenues fréquentes dans la ville des agrumes. Les malfrats opèrent avec des armes de guerres.

Par Bountouraby Dramé pour couleurguinee.info.