Diallo Fatoumata Diaraye Nafiou, mère du bébé de 2 ans abusé par un jeune garagiste, nommé Abou Kanté qui frise la vingtaine au quartier Yimbaya école le samedi 23 mai 2020, a brisé le silence ce mercredi sur cet acte ignoble avec un témoignage émouvant.

« C’était la veille de la fête. Tout le monde était dans la ferveur de la fête. Et comme ma sœur était à la maison, j’ai laissé ma fillette avec elle pour qu’elle la tresse.Tout d’un coup, ma sœur a constaté qu’elle n’était plus là, elle s’est mise à la chercher. Le jeune a profité de l’absence de ses tuteurs pour s’enfermer avec le bébé à l’intérieur pour abuser d’elle » a expliqué la mère de l’enfant.

Au-delà de cet agacement qu’elle ressent, cette dame affirme qu’elle est victime de menaces

« Le tuteur du jeune violeur qui est un béret rouge et mon concessionnaire me menacent. Mon concessionnaire dit qu’il va me vider de sa concession si je n’abandonne pas la poursuite du jeune.Quand l’acte s’est passé, les voisins sont venus proposer de régler le problème à l’amiable.J’ai dit que je vais porter plainte. J’ai fait ma plainte que j’ai envoyée à la gendarmerie de Belle vue. Et lorsque ces derniers sont venus, ils ont caché le petit. Aujourd’hui, ce béret rouge du nom de Frank Guila Kanté ne cesse de nous proférer des injures » dit-elle.

« Je suis dans l’insécurité, malgré les sevisses infligées à ma fillette, j’attire l’attention des autorités car depuis qu’ils ont écouté mon témoignage dans les radios, les injures fusent de partout. Aujourd’hui ma sécurité est menacée vraiment » s’inquiète cette dame.

Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.info