L’insécurité ne recule pas dans la commune urbaine de Kankan, malgré cette période de crise sanitaire due à la propagation du Coronavirus en Guinée et l’instauration du couvre-feu. Dans la nuit du samedi 02 au dimanche 03 mai 2020, un présumé féticheur du nom d’Ibrahima Diallo, originaire de la préfecture de Mandiana, a poignardé son ami, Kaman Doubouya au quartier Dar es Salam. C’est une dispute autour d’un téléphone androïde, appartenant à la victime qui a tournée au fait. Kaman Doumbouya a eu la vie sauve grâce au concours des témoins qui l’ont conduit à l’hôpital.

Selon les informations recueillies auprès de la famille de la victime, Kaman Doumabouya, Ibrahima Diallo, son bourreau, originaire de Mandiana  serait un jeune féticheur connu de tout le monde dans le quartier Dar Es Salam dans la commune urbaine de Kankan. Kama Doumbouya, chaudronnier de profession, selon ses explications, a prêté son téléphone androïde à son ami Ibrahima Diallo, c’est lorsqu’il est venu deux jours après pour réclamer ledit téléphone, qu’il s’est fait poignardé « Il est venu me prêter mon téléphone, je lui ai dis qu’il n’y avait pas de crédit sur la puce, il a dit qu’il n’y a pas de problème, je lui ai donc donné le téléphone. Deux jours après, je n’ai pas eu ses nouvelles. Puis, je suis allé chez lui, pour réclamer le téléphone. Il m’a dit qu’il a eu honte de me dire qu’il a perdu mon téléphone. Je lui ai dis que ce n’est pas grave, mais qu’il pouvait m’aider à réactiver ma puce, il a dit d’accord. Moi je suis revenu à la maison. La nuit un de mes amis est venu me dire, qu’Ibrahima Diallo détient mon téléphone en bordure de route. Quand je suis reparti le voir, il m’a dit de l’accompagner chez son grand, au quartier Baloni, mais on n’a pas trouvé ce dernier et moi je suis revenu à la maison. Chemin faisant, j’ai croisé un autre ami qui était à ses trousses. Quelques temps après on l’a vu venir avec son grand. Ils se sont arrêtés à côté de nous, puis il a fumé une cigarette, après il est venu s’arrêter devant moi, pour dire qu’il va payer le téléphone. Après il a fait sortir un couteau et il m’a poignardé, je suis tombé  et il m’a donné plusieurs coups de pied. Mon ami a fui, j’ai appelé mon frère qui était à côté, c’est ce dernier qui est venu l’arrêter et le conduire à la gendarmerie » A-t-il dit.

Kaman Doumbouya, a été conduit aux urgences de l’hôpital régional de Kankan, il a reçu les premiers soins, sa vie n’est pas en danger. Ibrahima Diallo, est actuellement en détention à la gendarmerie de la brigade de recherche de Kankan. Selon un responsable de ce service, il sera présenté devant un juge à l’issu des enquêtes.

Par Mariama Tata Diallo pour Couleurguinee.info