Les coupeurs de routes sur la nationale Kankan-Mandiana font encore parler d’eux. Dans la journée de ce mardi, 21 Avril 2020, deux jeunes, tous de la sous-préfecture de Morodou située à 25 kilomètres du chef lieu de la préfecture de Mandiana, ont été attaqués à la sortie de la localité par des coupeurs de routes. Selon les victimes admises au service de traumatologie à l’hôpital régional de Kankan, les assaillants ont tiré sur elles avant de se sauver avec leur moto, les téléphones et une forte somme d’argent.

C’est à la sortie de la Préfecture de Mandiana, à quelques mètres de l’arc de bienvenue, que les deux compagnons d’infortunes, Madou Diallo gérant de la station de Morodou, marié à deux femmes et père de cinq (5) enfants et Lancinè Diakité agriculteur de profession, marié à une femme et père de sept (7) enfants sont tombés dans les pièges des coupeurs de routes.  Selon Madou Diallo, ils ont ensuite tiré deux balles sur chacun d’entre eux au niveau de la cuisse et des fesses avant de se sauver avec le butin.

Les deux victimes ont eu la vie sauve grâce au concours des conducteurs de taxi-moto, qui les ont transportés d’urgence à l’hôpital préfectoral de Mandiana, avant d’être conduit à l’hôpital régional de Kankan.

Les assaillants se sont volatilisés dans la nature avec leur butin, les victimes quant à elles, continuent à recevoir les soins au service de traumatologie à l’hôpital régional de Kankan.

Par Mariama Tata Diallo pour couleurguinee.info