Les médecins ont constaté que les bébés de Frankielen avaient toujours le cœur battant même après son décès. Ils ont réussi à la maintenir en vie afin que son corps puisse fournir les nutriments nécessaires aux jumeaux, mais il n’y avait aucune chance pour que Frankielen survive, car elle était en état de mort cérébrale.

Alors que la mère était à l’hôpital, ses infirmières ont veillé à ce que sa chambre soit décorée de manière à ce qu’elle soit confortable. Ils ont traité sa famille comme si elle était spéciale aussi. Lors d’une échographie, les médecins ne pensaient pas voir quoi que ce soit. Ce qu’ils ont vu était un miracle. Les deux bébés grandissaient et prospéraient. Chaque jour qui s’écoulait signifiait que les jumeaux pourraient être des bébés en bonne santé.

Heureusement, les organes de Frankielen n’avaient subi aucun type de dommage suite à l’AVC, c’est ainsi que grandissaient les bébés. La mère a passé 123 jours à l’hôpital. Ses bébés ont été accouchés par césarienne. Le petit garçon et la petite fille ont été placés dans une couveuse et ont été pris en charge par les infirmières et leur père pendant environ trois mois.

La mère de Frankielen est attristée par la perte de sa fille, mais elle est heureuse qu’une partie de son être reste pour la famille. Peu après la naissance de ses enfants, Frankielen a cessé d’être maintenue en vie artificielle pour que sa famille puisse pleurer sa mort tout en prenant soin de ses bébés.

Source : apost.com

Couleurguinee.info

Facebook Comments