Tristesses et consternations ce jeudi 03 septembre au domicile de feu Mamadou Saïdou Diallo, le jeune froidement abattu hier à Hamdallaye aux environs de 18 heures. Il avait 20 ans, il était élève en 10ème année, il revenait du terrain lorsqu’il a reçu une balle à la nuque selon des témoins.

Mamadou Barry est un des voisins de la victime et responsable de l’établissement dans lequel il étudiait. Il revient sur les circonstances dans lesquelles le jeune a trouvé la mort.

« C’est aux environs de 18 heures, 19 heures. Il était parti au terrain pour regarder ses amis qui étaient en train de disputer d’un match de football. Maintenant à la fin il a vu un de ses camarades de classe, avec lui ils sont remontés, en ce moment, il ne savait même qu’il y avait des mouvements de l’autre coté parce que les mouvements ont commencé précisément à 18 heures. En remontant, c’est en ce moment qu’ils ont croisé les jeunes qui fuyaient, lui il a voulu se cacher derrière un petit conteneur, c’est là que la balle l’a trouvé, d’après les explications de ses amis » a-t-il fait savoir.

Mamadou Barry se dit choqué par la perte de ce jeune et demande à l’État de protéger les jeunes qui sont aujourd’hui les principales victimes.

« Nos cris de cœur, c’est comme tout le monde parce que c’est très difficile de voir un jeune mourir de la sorte. L’enfant en question dont nous sommes en train de parler là, c’est cette année qu’il a fait le brevet et il attendait les résultats. Nous demandons vraiment a l’État d’assurer la sécurité des jeunes parce que c’est eux qui sont en train d’être touchés, la majeure partie c’est des jeunes qui vaquaient à leurs occupations. C’est très difficile de dire quoi que ce soit parce que là nous sommes sans mot » dit-il.

A rappeler que la police est encore pointée du doigt dans ce meurtre. Au moment où on quittait le lieu, le corps de Mamadou Saïdou Diallo avait été remis à sa famille à Kakimbo. La famille se préparait à accompagner ce jeune à sa dernière demeure.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa pour couleurguinee.