Dans la nuit du vendredi au samedi, un vent violent dû à une forte pluie a fait des dégâts à Kaloum et périphéries. A la rentrée de la commune de Kaloum, les conséquences sont visibles le long des routes, précisément en face du palais du peuple où ce vent a arraché des panneaux publicitaires, des tôles et emportées des arbres déracinés.

Cette calamité a provoqué un bouchon parce que les arbres déracinés étaient tombés, coupant la circulation. Des menuisiers ont été mis à contribution pour dégager ces obstacles sur la route.
Les habitants du quartier Tombo se disent inquiets et invitent les autorités en charge de la voirie urbaine, à découper les arbres au bord de la circulation pour éviter des accidents. Ce vent dévastateur annonce au gouvernorat de Conakry ce qui pourrait être les conséquences des grandes pluies attendues en juillet, août et septembre. Mais, comme en Guinée, le plus souvent, on vient en sapeur pompier, cet appel peut ne pas retentir là où il doit l’être

Par Abdoulaye Bah pour couleurguinee