Une fête féerique qui brille de mille feux. La mamaya de Kankan est une organisation à caractère sociale qui regroupe les fils ressortissants de la localité. Cette année, les Kankanais sont privés de cette belle fête. A cause de coronavirus. La nouvelle a été annoncée hier à Kankan par les organisateurs.

Mohamed Lamine Ringo Kaba, le coordinateur des sèdès auprès des notables de Kankan rend coronavirus responsable de cette décision.

« Le monde est confronté à une situation de pandémie qui empêche même le pèlerinage de cette année. Nous avons eu trois mois de fermeture de notre mosquée et ce qui fait que, cette année, la notabilité en collaboration avec le sèdè qui occupe la place publique ont convenu d’annuler la grande mamaya » a-t-il annoncé

C’était devenu une tradition. Le lendemain de chaque fête, cette fête qui exalte les us et coutumes de la savane avait lieu. En lieu et place de cette mamaya, Kankan aura cette année une lecture du saint coran selon Mohamed Lamine Kaba

« Donc, cette année exceptionnellement, à cause de Coronavirus, les trois jours de la mamaya seront consacrés par le sédè Diamanadiaya N°4, à la lecture du saint coran suivie de sacrifices. Ce n’est pas la première fois, nous l’avons annulé au temps d’Ebola, beaucoup sont témoins de cela. Avant Ebola également, la mamaya avait été interrompue parce que la veille, le sotikèmo de Kankan, El hadj Souleymane Kaba est décédé. La mamaya se tient le lendemain de la fête, donc nous avons annulé la mamaya à cause de son décès. Tout le monde sait que les sédès qui organisent la mamaya, ont pour propriétaire légale et légitime, le patriarche.  En 2010, la veille des résultats des élections présidentielles, il n’y avait pas de sécurité. Donc, nous avons jugé utile d’annuler la mamaya pour ne pas que cela ne soit pas une cause de perturbation » a déclaré Mohamed Lamine Kaba.

Par Mariama Tata Diallo pour couleurguinee