Au secteur 4 du quartier Bordeaux, un quartier périphérique de la commune urbaine de Kankan,  le corps sans vie d’une fille âgée de cinq (5) ans a été retrouvé dans un puits, hier lundi, 14 septembre 2020. C’est à l’hôpital régional de Kankan que les médecins ont fait savoir que la fille est décédée. Selon le chef de ce quartier, deux personnes ont été entendues à la police.

Elle faisait la maternelle dans une école privée. Selon Famoudou Diawara, chef du quartier Bordeaux, c’est hier à 15 heures qu’il a été informé de la découverte macabre

« Hier à 15 heures, le chef secteur m’a appelé pour m’informer de la situation. Immédiatement, quand je suis arrivé sur les lieux, j’ai trouvé que les citoyens avaient fait remonter le corps et l’ont envoyé à l’hôpital. Ils pensaient qu’elle n’était pas morte. C’est l’hôpital maintenant qui a déclaré que la fille est décédée. J’ai informé les autorités en commençant par le maire. Il m’a demandé d’aller au commissariat central, ce que j’ai fait et immédiatement le commissaire a détaché un officier, pour venir faire le constat » A-t-il dit.

Le puits dans lequel le corps de la fille a été retrouvé est creusé sur un domaine qui doit servir de lieu de construction d’une école privée. Le propriétaire du terrain et le fondateur de cette école ont été entendus par la police.

« Après le constat de l’officier enquêteur hier, ce matin le propriétaire du terrain et le fondateur de l’école ont été entendus au commissariat de la police. Après, nous allons tirer toutes les conséquences » A-t-il ajouté.

Après l’autopsie, le corps a été remis aux parents qui ont procédé à l’inhumation.

Par Mariame Siré Traoré pour couleurguinee.info

Facebook Comments