Une formation des agents de bureau de vote au compte de l’élection présidentielle a été officiellement lancée ce mercredi 13 octobre 2020. Dans la commune urbaine de Kankan, le fief du parti au pouvoir, cette session de formation ne fait pas le bonheur des différents participants inscrits sur la liste des agents de bureau de vote. Ce matin, ils ont boycotté la session de formation à cause des primes qu’ils jugent très maigres.

C’est dans l’enceinte de l’université de Kankan que ces personnes ont exprimé leur colère au trésorier de la commission électorale préfectorale indépendante CEPI de Kankan. Ils demandent et exigent une prime journalière de 50.000 Fg en lieu et place 20.000 Fg

«  Le matin, nous sommes venus à l’université Julius Nyerere de Kankan, afin de participer à la formation des agents des bureaux de vote,  à peine on s’installait dans la salle, une membre de la CEPI est venu nous dire que la prime de la journée est 20.000 Fg, chose qui n’a pas du tout marché et nous avons commencé à vider la salle. Nous avons exigé qu’on nous paye 50.000 fg à la place 20.000 Fg pour la journée » A dit Yaya Sidibé agent et secrétaire d’un bureau de vote.

Présent sur les lieux, Sékou Mara, le trésorier à la commission électorale préfectorale indépendante (CEPI) n’a pas accepté de se prêter à nos questions.

Par Mariame Siré Traoré à Kankan pour couleurguinee.info