La notabilité est sortie de son silence sur les violences survenues à Kankan, ce dimanche 11 octobre 2020, des manifestants ont dispersé et pourchassé ceux de l’UFDG avant de s’en prendre à plusieurs boutiques de la ville qui ont été vandalisées et pillées.

C’est M’Bemba Fadifing Kaba, patriarche de la ville de Kankan, qui a lu la déclaration dans laquelle, il a appelé les uns et les autres « ce qui s’est passé aujourd’hui ne ressemble pas à Kankan. Cette ville n’est pas faite sur la violence” a-t-il dit. A Kankan ici, tout le monde est le bienvenue. C’est pourquoi on dit Nabaya ; c’est comme ça que les anciens ont forgé Kankan. Aujourd’hui, nous avons appris que des jeunes sont partis s’attaquer aux boutiques des commerçants. D’aucuns sont allés s’attaquer aux autres, le Sotikèmo et les kablas (grandes familles) condamnent cet acte. Personne ne peut apprécier ces agissements. Nous appelons les uns et les autres à la retenue ». A-t-il

Par Mariame Siré Traoré pour couleurguinee.info