A Kankan, le chroniqueur et vulgarisateur de l’écriture N’ko, l’imam Nanfo Ismael Diaby a été convoqué au commissariat central de police le lundi 7 septembre 2020. Son audition a duré deux heures, il a fait savoir que les autorités religieuses de la ville le soupçonne d’avoir orchestré des actes de profanations de plusieurs mosquées de Kankan, la semaine dernière.

Justement, plusieurs mosquées de Kankan ont été la cible d’attaques de personnes inconnues qui ont déposé des excréments humains dans les tapis et dans les corans.

« Ils m’ont dit que je suis un religieux de la ville, que la ville est confrontée à quelque chose qui inquiète tout le monde. Des individus ont nuitamment attaqué plusieurs mosquées, ils ont déféqué dans des tapis et des livres coraniques. Donc, ils ont peut-être pensé que j’ai orchestré ces attaques, c’est pourquoi j’ai été convoqué » A-t-il dit.

Nanfo Diaby lui-même a condamné ces attaques contre les maisons de Dieu. Il a demandé à la justice de jouer son rôle.

Après son audition, Nanfo Diaby est rentré chez lui.

Par Mariame Siré Traoré pour couleurguinee.info