Le gouverneur de la région administrative de Kankan, Sadou Keïta a invité les médias à son bureau ce lundi, 28 septembre 2020. L’objectif de cette rencontre était d’appeler les journalistes à plus de responsabilité et de professionnalisme dans le traitement de l’information avant, pendant et après la présidentielle du 18 octobre 2020.

C’est dans le souci de préserver la paix et la quiétude sociale que Sadou Keita, Gouverneur de Kankan dit avoir réuni l’ensemble des journalistes de la commune urbaine ce lundi, l’objectif est d’éviter la diffusion de tout propos qui peut menacer la stabilité, la quiétude et la paix sociale dans la capitale de la savane guinéenne

« Nous voulons au sortir des élections, qu’on puisse se regarder dans les yeux et se dire, nous avons réussi une mission. Notre mission aujourd’hui, c’est moins d’organiser des élections, que d’avoir des élections apaisées. C’est l’apaisement qui est notre mission. Les élections, c’est pour les partis politiques, c’est eux qui font sortir les militants dans les rues ; mais, c’est nous qui devons avoir l’œil partout et vous, hommes de médias, vous devez sensibiliser » A-t-il dit.

Sadou Keïta a fait savoir qu’il opte pour une communication au service de la paix car selon lui l’expérience a démontré que les conflits ethniques sont plus dangereux et difficiles à maîtriser que tout autre conflit.  C’est donc une demande et prière qui ne veut pas du tout entraver la liberté d’expression mais éviter le pire car mieux vaut prévenir que guérir.  Cette campagne pour la présidentielle du 18 octobre a démarré avec des discours forts. Celui du président sortant Alpha Condé à Kankan a été jugé communautariste.

Par Mariame Siré Traoré pour couleurguinee.info