Rebondissement dans le dossier dit «  Assassinat du jeune Ibrahima Sory Diallo ». Elève de 17 ans en classe de terminale poignardé  par un membre d’un gang qui tentait de voler une moto au quartier Heremakono 2, dans la nuit du vendredi 22 mai 2020.

Le lendemain du crime, cinq (5) jeunes ont été épinglés par la gendarmerie de brigade de recherche de Kankan. Auditionnés, ils ont tous balayé d’un revers de main les faits.

Mamady Bamba, présenté comme le principal présumé assassin soutient qu’il est innocent.

« Ce n’est pas moi qui ai poignardé Ibrahima Sory Diallo, et je ne sais pas celui qui l’a poignardé. Voici comment l’action s’est passée : ils sont partis nous trouver à la maison, on était en train de faire du thé, ils ont demandé qui est Amadou, Amadou a répondu, soudain ils l’ont pris et jeté par terre avec la chaise sur laquelle il était assis. Après, ils ont commencé à nous jeter des projectiles, donc, nous on a couru et nous sommes rentrés dans la maison, ensuite refermer la porte. Ils sont venus défoncer cette porte. On a pu sortir en courant » A-t-il dit.

Poursuivant son récit, il indique qu’il était avec son père, lorsqu’il a appris que le jeune Ibrahima Sory Diallo a été poignardé

Ces cinq (5) jeunes accusés d’avoir participé à l’assassinat du jeune seront présentés à un juge les prochains jours.

Par Mariama Tata Diallo à Kankan pour couleurguinee