On s’achemine vert la réouverture des lieux de cultes en Guinée. Depuis l’annonce du chef de l’Etat le lundi dernier, ordonnant la réouverture des mosquées et églises le lundi, 22 juin prochain dans les localités, n’ayant pas enregistrés un cas de Coronavirus durant les 30 derniers jours. Les autorités religieuses mettent les bouchés doubles pour le respect de cette décision. A Kankan, une rencontre de concertation a réuni ce vendredi, 19 juin 2020, les autorités préfectorales, religieuses et sécuritaires autours de la question d’ouverture des lieux de cultes. Le préfet a posé 5 conditions aux religieux.

Sauf changement de dernière minute ou notification d’un cas de Coronavirus, sinon les lieux de culte seront rouverts le lundi, 22 juin 2020 à Kankan. Ce, conformément aux recommandations du chef de l’Etat. Pour éviter la propagation de Coronavirus dans les églises et mosquées de Kankan, le préfet Amara Lamine Soumah, a eu un entretien avec les chefs religieux pour poser ses conditions «mieux vaut prévenir que guérir, pratiquement ces mesures il faut qu’on puisse les respecter dans toutes les églises et mosquées :

1er au niveau de chaque église et mosquée, il faut qu’il y ait des kits sanitaires,

2ème utilisation des thermo flashs,

3ème le port des masques,

4ème la distanciation sociales et

 5ème après la prière tout le monde quitte la mosquée » A-t-il posé.

Moussa Camara, secrétaire général de la ligue islamique communale, dit qu’il va inviter les imams et muezzins au respect stricte de ces 5 conditions « Si Dieu le veut bien, nous allons appeler tous les imams et muezzins, pour que les 5 conditions soient appliquées dans les mosquées. Aujourd’hui nous pouvons dire Dieu merci, si on nous dit de respecter les 5 conditions pour rouvrir les mosquées, nous allons respecter ces mesures  à 100% » A-t-il dit.

Pour sa part, Jean David Komano, curé de l’église catholique notre dame des victoires et la paix, les religieux sont des points focaux dans la lutte contre la COVID-19 « Nous sommes donc d’accord avec lui et promettons puisqu’il a souligné lui-même, que nous devons tous être des  acteurs actifs dans la lutte contre la COVID-19. Ça veut dire que nous les leaders religieux, nous sommes d’abord les points focaux qui peuvent collaborer avec les autorités. Je pense que pour nous, c’est une bonne chose, nous vous rassurons que nous prendrons des mesures possibles pour observer les mesures barrières dans les églises à Kankan » A-t-il promis

Le lundi 22 juin 2020, c’est à 14 heures que la prière commencera à la grande mosquée de Kankan sis au quartier Timbo devant le préfet.

Par Mariama Tata Diallo pour Couleurguinee.com