La ville de Kankan est en ébullition ce jeudi 20 février 2020. En guise de réplique à l’attaque dont a été la cible le groupe Dabo Médias dans la nuit du mercredi, des femmes et des jeunes ont pris d’assaut les rues de la commune urbaine pour une série de protestations

La dite marche est partie du siège de ce groupe de presse, en passant par le marché Sogbè, le stade préfectoral. Les manifestants ont fait un sit-in à la devanture du gouvernorat. Ils ont scandé des slogans hostiles à celui qui  est soupçonné d’être l’instigateur de cette attaque, en l’occurrence, le secrétaire régional de la confédération des transporteurs Moussadjan Condé. Ce mouvement a perturbé les activités dans la commune urbaine. Pour rappel, tout a débuté hier matin lorsque des journalistes du groupe qui se rendaient à Baté Nafadji ont eu des problèmes à Karfaromyah. Leur véhicule a été attaqué par des transporteurs. Il a été immobilisé et garé à la gare routière. La nuit, les journalistes ont voulu dénoncer cette affaire, c’est ainsi que des personnes se sont attaquées à la station.

                                                                              Par Mariama Tata Diallo pour Couleurguinee.info