Kankan-Koura, un quartier périphérique de la commune urbaine de Kankan a été le théâtre d’un affrontement ce jeudi, 24 septembre 2020, entre des partisans de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, principal parti de l’opposition et ceux du Rpg arc en ciel. Les premiers accusent ceux du RPG Arc-en-ciel de les avoir agressés, d’avoir déchiré leurs banderoles et d’avoir blessé un d’entre eux à l’aide d’une paire de ciseau.

Porter une couleur politique qui ne soit pas le jaune à Kankan-Koura est considéré dit-on comme un péché. Ceux qui ont décidé de changer de couleurs en portant le vert et le blanc de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée accusent le camp d’en face d’agression. Mamady Fofana, partisan de l’UFDG accuse un certain Mohamed Lamine Diakité, alias ‘’Kalla’’ d’être l’instigateur de la violence contre son groupe

« Depuis hier, on voulait afficher notre banderole ; mais des gens se sont opposés. Ils ont dit qu’ici, c’est le RPG. Pourtant nous, nous ne sommes pas du RPG, nous sommes de l’UFDG. Ce matin, nous avons pris l’initiative de continuer notre travail. D’un seul coup, les militants du RPG sont venus déchirer ces banderoles. Lorsque nous nous sommes interposés, ils ont blessé un de nous à l’aide d’une paire de ciseau. C’est ‘’Kalla’’ qui était à la tête » A-t-il dit.

Le principal mis en cause, Mohamed Lamine Diakité, alias ‘’Kalla’’ connu dans le quartier pour son engagement pour le RPG a nié avoir attaqué qui que ce soit, mais rassure qu’aucun autre parti politique n’a le pouvoir de se mouvoir au quartier Kankan-Koura, à part le RPG

« Cela fait une semaine qu’Espace TV et Evasion TV, sont en train de dire que le siège de l’UFDG qui a été vandalisé au quartier Missiran a été envoyé ici à Kankan-Koura. Nous sommes passés sur Fasso TV pour démentir cette information. On ne peut pas envoyer le siège d’un parti politique sans que nous soyons informés. Donc, nous avons compris qu’ils veulent nous salir, pourtant personne ne peut combattre le parti au pouvoir. L’UFDG a ses banderoles partout à Kankan, sauf à Kankan-Koura, donc ils sont venus donner de l’argent à nos jeunes pour militer pour leur parti. Ce matin, ils sont venus au rond-point ici, qu’ils veulent attacher les banderoles aux couleurs de l’UFDG. Nous n’avons pas accepté. On les a chassés. C’est notre loi qui gouverne ici, aucun autre parti n’a le droit ici » A-t-il martelé.

Par Mariama Siré Traoré à Kankan pour couleurguinee.info