Le vaccin contre le tétanos maternel et néonatal qui avait commencé depuis le 05 mars  a pris fin hier mardi 10 mars 2020. Malgré qu’il soit gratuit, certaines femmes de la commune urbaine de Kankan, ne se sont pas faites vacciner et par contre d’autres si. Contrairement à  ce qu’avancent les autorités sanitaires, elles redoutent que ce ne soit un vaccin fait pour la planification familiale. Elles émettent des doutes sur la vraie mission de ce vaccin.

Ce vaccin contre le tétanos maternel et néonatal ne concerne que des femmes dont l’âge varie entre 14 à 49 ans et n’est fait que pour la couche féminine, c’est du moins ce qu’indiquent les autorités sanitaire. Ces arguments ne rassurent pas Toupou Janine, une jeune fille rencontrée au marché « Jusqu’à présent je ne me suis pas faite vacciner, mais avec la vaccination là, j’ai remarqué que les garçons ne font pas partie, alors qu’ils se blessent aussi avec des objets souillés. Donc j’aimerai savoir si la vaccination là n’as pas d’importance pour eux ? » S’interroge-t-elle.

Par contre Joséphine Sia Oléano citoyenne résidente au quartier Briqueterie, est de celles qui se sont faites vacciner, elle lance une invite aux femmes « A propos de cette vaccination, les femmes et les filles qui refusent de se faire vacciner parce qu’elles disent que c’est pour la planification, tel n’est pas le cas, voir les travaux que nous faisons à la maison on peut se blesser avec le couteau, les tôles et si tu n’es pas vaccinée ce n’est pas bon. Donc j’invite toutes les femmes et filles à aller se faire vacciner dans le centre de santé le plus proche » a t’elle dit.

Pour l’instant, les autorités sanitaires locales de la place n’ont pas encore communiqué autour de ce sujet qui fait grand bruit dans la cité.

Par Mariama Tata  DIALLO pour couleurguinee.info