Un présumé trafiquant et consommateur de drogue en provenance de Mandiana est tombé dans le filet des services de sécurité. Il a été arrêté avec plus de 37 kilogrammes de chanvre indien dans la commune rurale de Balandou relevant de la Préfecture de Kankan. Il été présenté à la presse dans la soirée du mardi 12 novembre par le commissaire central de la police de Kankan. Une déclaration a été faite à cet effet par le commissaire central Abdoulaye Sanoh

« Ce monsieur du nom de N’daye Condé né en 1983 est un dealer dans la ville de Kankan. Longtemps, il nous a été signalé qu’il est presque le tuteur de tous les grands bandits qui viennent et tout le monde passe chez lui pour fumer la drogue avant de sortir.  J’ai envoyé une première mission chez lui mais qui l’a trouvé à Mandiana à la recherche du chanvre indien donc on n’a pas pu mettre main sur lui. En plus, c’est un monsieur qui prétend aller dans les radios privées pour dire que la police est venue après lui et pourtant qu’il n’est pas un dealer qu’il ne vend rien. » A-t-il expliqué

Poursuivant il évoque les circonstances de son arrestation « c’est par la suite, Dieu faisant les choses, grâce à la diligence de monsieur le préfet de Kankan qui a mis tout le monde en contribution dans le cadre de la sécurisation de Kankan. Même les sous-préfets ont été invités à être vigilants dans leurs localités. Donc sur ce fait, les services de sécurité sont en train d’intervenir au niveau préfectoral, les sous-préfectures ont organisé des comités de vigilance. C’est pourquoi monsieur N’daye Condé en provenance de Mandiana a été appréhendé sur sa moto avec 37 kilogrammes de chanvre indien dans le district de Fourban. Il a été interpellé et mis à la disposition de la sous-préfecture de Balandou dont le sous-préfet m’a appelé et je lui ai demandé de me le déposer directement car c’est un monsieur qui est recherché par les services de sécurité et c’est ce qui fut fait. »

Ce présumé dealer de 36 ans a été présenté à un juge du tribunal de première instance de Kankan ce mercredi 13 novembre 2019 après avoir reconnu les faits qui lui sont reprochés.

                                                                                                              Par Malick Diakité pour couleurguinee

Facebook Comments