Echos de province

Kankan : un garçon de 17 ans poignardé à mort au quartier Heremakono 2

single-image

Des présumés voleurs de moto ont poignardé un jeune garçon de 17 ans. Ce dernier tentait en vain de les empêcher de voler une moto. Le fait s’est déroulé au quartier Heremakono, commune urbaine de Kankan dans la nuit du vendredi 22 mai 2020. La victime a succombé à ses blessures à l’hôpital régional de Kankan. Cet assassinat a provoqué l’ire des jeunes du quartier. Ils ont mis à sac le local qui servait de tanière aux présumés assassins.

C’est à 21 heures dans la nuit du vendredi 22 mai 2020 que le jeune Ibrahima Sory Diallo, élève en classe de 10ème année a été poignardé par un groupe de jeunes qui tentait de voler une moto. Selon les informations recueillies sur place, Ibrahima Sory Diallo aurait un antécédent avec un des agresseurs. Dans la famille de la victime, les parents sont inconsolables. Sékou Amadou Diallo, le père qui frise la cinquantaine témoigne.

« J’ai prié avec mon enfant hier soir, mais il me disait qu’il ne se sentait pas bien. Après la prière, je suis allé prendre de l’air dehors. Dix minutes après, j’ai vu son grand frère venir, en criant qu’ils ont poignardé son jeune frère Ibrahima Sory Diallo. Quand je suis allé sur les lieux, on l’avait déjà évacué à l’hôpital de Kankan. Ensuite, ils m’ont montré là où l’enfant était couché, on dirait un lieu où on a égorgé une vache. Quand nous sommes allés à l’hôpital, j’ai vu l’enfant dans un état très critique, c’est à 4 heures 20 minutes du matin qu’il est décédé » A-t-il témoigné.

Deux des présumés assassins ont été arrêtés et conduits à la gendarmerie de Kankan rassure El Hadj Fadama Condé, chef du quartier Heremakono 2. Il dit ignorer l’identité du présumé assassin.

Présent dans la famille de la victime, le maire de la commune urbaine de Kankan, Mory Kolofon Diakité, a laissé entendre que lumière sera faite sur cet assassinat.

C’est la deuxième fois, en l’espace de quelques jours, qu’un cas de ce genre se produit au quartier Heremakono 2. Le 3 mai 2020, Ibrahima Diallo un féticheur originaire de Mandiana avait poignardé son ami à cause d’un téléphone portable.

Par Mariama Tata Diallo pour Couleurguinee.info

 

Laissez un Commentaire

Your email address will not be published.

Articles Connexes