Un présumé homosexuel a été arrêté dans la nuit du mercredi 27 mai 2020 au quartier Salamani dans la Commune Urbaine. Il a été dénoncé par son grand frère, après que ce dernier l’a surpris en flagrant délit avec un inconnu qui a pris la poudre d’escampette. Actuellement, selon les informations que nous avons recueillies, il se trouverait dans les mains des services de sécurité.

Ibrahima Khalil Chérif,  le président de la jeunesse du quartier Salamani salue l’implication des  jeunes  et de la famille du suspect qui leur ont facilité la tâche.

« Je pense que c’est le courage des jeunes de Salamani qu’il faut louer ici, parce que c’est les jeunes qui ne dorment pas. On est en train d’approfondir les recherches avec les autorités, pour que la sanction soit vraiment  faite. A ce niveau, il faut aussi saluer la famille du jeune, parce qu’il y a ses frères qui se sont associés à la jeunesse du quartier pour le démasquer. Il est à la disposition de la gendarmerie et ses complices seront arrêtés »

Pour sa part, colonel Ibrahima Keita, commandant de gendarmerie territoriale de Kankan, en charge du dossier, nous a assuré que les enquêtes sont encore en cours et que le bureau du procureur n’a même pas encore été saisi du dossier. Il assure aussi qu’ils sont mêmes sur la piste d’autres suspects.

A noter que ce n’est pas la première fois à Kankan, que des individus suspectés d’actes d’homosexualité sont arrêtés.

Mais, les procédures restent sans suite.On se rappelle, au mois d’août 2019, plusieurs jeunes suspectés des mêmes faits d’homosexualité, ont été mis aux arrêts par les autorités militaires de la ville. Depuis lors, aucun procès n’a été intenté contre eux et aucune information n’a jamais été divulguée sur la suite de cette affaire.

Par Mariama Tata Diallo pour couleurguinee.info