Echos de province

Kankan : Une autre victoire du FNDC

single-image

La cour d’appel de Kankan a libéré six membres du front national pour la défense de la constitution ce mardi 18 février 2020. Ils ont été arrêtés et mis sous mandat de dépôt le 16 janvier 2020 à Dabola pour participation délictueuse à un attroupement illégal avant d’être jugés et condamnés à 6 mois d’emprisonnement et au payement de 200.000 fg d’amende par le tribunal de première instance de Faranah.

C’est une autre victoire que vient d’enregistrer le Front nationale pour la défense de la constitution dans le combat qu’il mène pour empêcher Alpha Condé de briguer un troisième mandant. Les sieurs Alpha Ibrahima Diallo, Hamidou Barry, Alpha Ibrahima Keïta, Ousmane Diallo, Mamadou Samba Boiro et Mohamed Kalas Keïta condamnés à 6 mois d’emprisonnement à Faranah viennent d’être acquittés par la cour d’appel de Kankan.

Le jugement a été repris ce mardi 18 février 2020 à la cour d’appel de Kankan où les juges ont délibéré en faveur des activistes de la société civile pour délit non constitué.

Selon Me Soufiance Kouyaté avocat de la défense, il s’agissait d’un acharnement contre ses clients, il soutient qu’ils n’ont aucunement enfreint à la loi.

Après avoir passé 37 jours de détention soit 888 heures, ces six membres du FNDC doivent sauf changement de dernière minute, retrouver leurs différentes familles ce mardi 18 février 2020.

                Par Mariama Tata Diallo, pour Couleurguinee.info

 

 

 

 

Laissez un Commentaire

Your email address will not be published.

Articles Connexes