Les épreuves du Baccalauréat unique session 2020 ont pris fin hier vendredi 28 août. Ayant constaté plusieurs anomalies qui auraient compromis cet examen dans la région de Kankan, notamment par l’utilisation des téléphones par les candidats et la passivité des surveillants, l’ONG Guivingway a saisi le parquet du tribunal de première instance de Kankan en déposant un plainte contre X et pour demander d’annuler ce bac

Selon Bangaly Sylla, coordinateur de l’ONG Guivingway,  il existe des groupes dans les écoles, qui donnent l’impression d’être des clubs de révision mais qui en réalité, sont des bandes organisées pour le traitement illicite des sujets et la circulation des sujets via les réseaux sociaux.

Il demande au ministre de l’éducation national et de l’alphabétisation d’annuler le BAC de cette année, sinon, il n’exclut pas de saisir l’UNESCO « En annulant ce Bac, le nouveau ministre Dr Bano Barry aura lancé un message fort. Au Sénégal, on en a fait, en Algérie aussi. Donc en Guinée, nous en sommes capables. Si rien ne se passe, si notre requête reste sans suite, alors nous allons nous concerter de nouveau pour aller plus loin dans notre démarche. Et en ce moment, je puis vous dire que l’Unesco pourrait être notre prochaine étape » A-t-il dit.

A la fin des dernières épreuves, plusieurs candidats rencontrés ont témoigné de la bonne marche des épreuves et ont salué le comportement des surveillants.

Par Mariama Tata Diallo pour couleurguinee