Dans la petite localité de Kassonyah, agglomération située à Coyah, mais proche de Conakry, les parents redoutent moins coronavirus que les vaccinations. On ne sait pas qui leur a soufflé à l’oreille qu’il y a une campagne de vaccination contre coronavirus qui arrive vers eux. Depuis, ils sont en alerte maximum. En rang de bataille.

Tous les ménages ont confiné leurs rejetons. Non pas pour respecter les mesures de prévention, mais plutôt parce qu’ils ont été prévenus qu’une vaccination imminente est destinée aux enfants pour les protéger contre la pandémie. Face à cette rumeur, ils restent sur leurs gardes et disent attendre de pieds fermes cette vaccination

« Nous avons été alertés qu’un groupe de médecin va passer pour vacciner nos enfants. Pour une cause qu’on ignore. Nous ne les avons pas encore vu mais quand même on reste sur nos gardes car ça ne sera pas possible, surtout en période de pandémie » a-t-elle dit

Pour nous justifier son opposition à la vaccination, elle a rappelé une campagne de vaccination de l’année passée, avec des déparasitants et d’autres produits, qui avaient failli tourner au pire.

                                                                                 Par Abdourahmane Baldé pour couleurguinee. info