Comme annoncé dans notre publication du matin, le feuilleton dans le conflit domanial opposant les secteurs Wondolayah et Kambaliyah a atteint sa partie sensible : On dénombre deux morts après le passage des gendarmes.

Depuis le samedi dernier, les habitants de ces deux localités sont en train  de s’entre-attaquer autour d’un domaine d’une superficie de 554 hectares. Après les incidents d’hier, N’nadi Camara âgée de 90 ans et sa petite fille, N’naïcha Sylla sont décédées selon M’Gabalou Bangoura habitante de ladite localité « Tout s’est déroulé hier, la vieille mère était couchée dans la maison. Moi je quittais les bas-fonds, c’est ainsi que j’ai vu Ansoumane et les gendarmes qui se servaient de gaz lacrymogènes. Nous sommes rentrés en courant dans la maison. Je suis restée auprès de la vieille c’est ainsi qu’ils ont tiré du gaz à l’intérieur de la maison. La vieille m’a dit M’balia comment nous sommes aujourd’hui ? je lui ai dis seul Dieu pourra nous sauver. L’intérieur de la maison était noir, les enfants pleuraient, moi je suis sortie. Au moment où ils partaient, je leur ai dit, vous êtes venus chez nous et vous avez tué notre grand mère. Ansoumane est revenu avec les gendarmes en disant que la vieille n’est pas morte. Ils ont fait sortir la vieille au dehors avant d’embarquer les motos de nos frères. Hier à 17 heures N’nadi Camara âgée de 90 ans a rendu l’âme et ce lundi sa petite fille qui était dans la même chambre qu’elle âgée d’un an 6 mois a aussi rendu l’âme » explique N’Gabalou Bangoura

A rappeler que plus de 10 personnes sont arrêtées, des dégâts matériels ont été enregistrés dans ces deux localités. Chacun réclame la paternité de ce domaine.

Par Bountouraby Dramé, Kindia pour couleurguinee.info