“Nous n’allons plus payer l’impôt à la mairie si nos ordures ne sont pas collectées”. C’est la décision commune prise ce samedi 8 août 2020 par les femmes vendeuses du grand marché Avaria de Kindia.

N’Sira Condé, responsable de ces femmes vendeuses a dit la raison de cette révolte

“ Nous ne paierons plus d’impôt si les autorités ne dégagent pas les ordures ici. Nous vivons avec les ordures et chaque jour les gens qui viennent pour la collecte nous réclament 2000 fg, 3000 fg. Dès  fois 5000 fg. Ils disent qu’ils ne sont pas payés. Donc, si on ne paye pas, ils ne prennent pas nos ordures” révèle-t-elle

Nènè Gallè, vendeuse de pagnes au marché Avaria 2 s’interroge sur la destination de l’impôt qu’elles payent chaque jour.

” Nous souffrons tous les jours ici. Il n’y a pas de goudron ici et l’état actuel de ce lieu a fait que les clients ne viennent plus. Nous qui somme ici, on ne porte pas des bons habits pour cause de la pluie et des ordures. En outre, les vendeuses de poisson répandent une odeur nauséabonde ici. On se demande pourquoi on paie l’impôt? Donc, si la commune ne vient pas dégager ces ordures, aucune vendeuse d’Avaria ne paiera l’impôt. C’est notre décision commune” Ajoute Nènè Gallè Barry.

Par Bountouraby Dramé, Kindia pour Couleurguinee