Neuf (9) fidèles musulmans ont été interpellés ce mardi, 7 avril 2020 pendant qu’ils priaient sur la véranda d’une mosquée fermée au quartier Gare, dans la commune urbaine de Kindia.

Ces fidèles musulmans ont été arrêtés par la gendarmerie mobile numéro 7 pour avoir bravé la mesure interdisant la prière groupée dans les différents lieux de cultes.

C’est dans le grand dépôt de bois de Kindia situé au quartier Gare que ces 9 fidèles musulmans ont été interpellés pendant qu’ils s’acquittaient de leurs obligations religieuses de 14 heures. Pour le président préfectoral de la filière bois ce n’est pas la première fois que des fidèles prient sur la véranda.

« Moi, j’ai fourni assez d’efforts, mais ici c’est une route, si tu viens prier pensant que tu es seul quand tu tournes ta tête tu verras d’autres derrière toi en train de prier. Même l’autre fois j’avais interdit la prière ici et j’ai dit à tous ceux qui veulent prier de ne pas faire sortir les nattes au dehors, donc lorsque l’information a été élargie c’est de là que les services de sécurité ont été alertées, et soudain sont venus ici et ont appréhendé neuf personnes qui priaient et les embarquer pour la gendarmerie mobile. Moi, arrivé à la maison comme l’heure de la prière était déjà proche, j’ai prié. Après la prière, j’ai été informé que neuf de mes camarades ont été interpellés par la gendarmerie, je me suis directement rendu sur les lieux. Vraiment lorsque nous avons voulu les voir, ce n’était pas compliqué, comme la loi est claire, nous avons présenté des excuses et nous avons payé le prix de leur déplacement (carburant) et ils ont tous été libérés.

Ce que je vais dire à tout le monde, si une décision vient du président de la république surtout qui concerne notre santé c’est d’obéir, c’est bien la religion, elle est bonne mais la santé avant tout, parce que si tu es malade tu ne peux pas faire tes obligations religieuses. Les dispositions prises ici, c’est de trouver des bois et en faire une clôture et surtout ce que nous nous faisons comme travail est lié directement au gouvernement. Donc c‘est grâce à ce gouvernement que nous, nous gagnons notre quotidien, si ce gouvernement se fâche contre nous, ce n’est pas du tout bon. Celui qui veut prier prie seul même deux personnes nous ne voulons pas voir prier ici, celui qui veut prier peut aller chez lui » Conseille t-Il

A Kindia, les mosquées sont fermées, mais certains fidèles se regroupent pour prier. Un fait que déplorent les autorités locales.

Par Bountouraby Dramé, Kindia pour couleurguinee.info