Les habitants de Kissosso, dans la Commune de Matoto sont sous le choc. Une fille de 16 ans a porté une grossesse non désirable pendant 9 mois. Ce vendredi, le travail commence, elle appelle une de ses copines et lui dit d’aller l’aider à accoucher dans une maison en chantier. Elles sont allées. Elles se sont débrouillées. Le bébé, une fillette arrive au monde. Pousse le premier cri. La maman l’étrangle . Elle est morte. Elle met le corps du bébé dans un sac et va le jeter dans un caniveau.

Mais, la démarche de la fille accompagnée de sa complice alerte des observateurs. Elles ont été arrêtées et sommées de parler. Elles ont avoué leurs forfaitures. C’est ainsi que la foule a découvert le corps du bébé dans le sac.

La maman a été conduite à la Gendarmerie en charge des personnes vulnérables à Belle-vue. Mais, elle se portait mal. Ordre a été donné d’aller la soigner d’abord. Elle est actuellement sous soins intensifs dans un hôpital de Matam

” Lorsqu’elle sera stabilisée sur le plan sanitaire, nous allons procéder à l’interrogatoire” a dit le Commandant Tinguiano, le chef de cette gendarmerie. Les jeunes filles leaders de guinée suivent de près ce dossier. C’est Kadiatou Konaté, une de ces filles qui oeuvrent dans la lutte contre l’arbitraire que subissent les personnes vulnérables en Guinée qui a mis la puce à l’oreille de notre rédaction

Nous y reviendrons

Par Abdul Karim Barry pour couleurguinee