Les habitants de Kountiya CBG, Entag et Simbaya dans la haute banlieue de Conakry sont souvent victimes de vols à mains armées. Une des brigades de lutte contre le banditisme a réussi à mettre la main sur des présumés auteurs de ces attaques. Fabou Camara le directeur central de la police judiciaire explique comment ils ont trouvé ces bandits :

« La perquisition milliaire effectuée dans le domicile de Ibrahima Kalil Keïta alias Tougui nous a permis de découvrir un ordinateur HP, des effets militaires, un pistolet Walter P38 9mm avec sa boîte chargeur vide plus 21 munitions de pistolet et une munition de PMAK.  Il nous a cité ses complices et co-auteurs qui nous ont permis d’interpeller respectivement Moussa Keïta, Abdoul Ghassim Diara et Daouda Camara » a dit cet officier de police. Interrogés, ces présumés bandits ont plaidé tous coupables de toutes les accusations portées à leur encontre à la DPJ.

Commissaire Fabou Camara demande l’implication de la population pour bien mener les recherche sur ce genres de cas.

« Le combat contre le banditisme ne peut se gagner que si les populations collaborent avec les services de sécurité. Quelle que soit l’efficacité des services de police et l’ensemble des services de défense et de sécurité, il faut que la population contribue. Ces criminels vivent dans les quartiers et concessions. Ils sont connus de leurs concitoyens » a-t-il dit

Ce sont des jeunes d’âge situés entre 18 ans et 25 ans qui se livrent à de telles pratiques selon la police anti gang.

Par Aissatou Diallo pour couleurguinee